12/15/2018

la Méditation, une forme de guérison.

Méditer, est en fait un moyen simple, économique et efficace d’améliorer sa qualité de Vie. Enjoy it 😉 Pendant la Méditation, le rythme cardiaque ralentit, la tension baisse, notre cerveau se détend, de fait, le taux d’hormones , la tension et le stress chute significativement…

Je vous recommande d’essayer d’urgence, pour des milliers de bonnes raisons:

la pensée agit sur les sentiments.
Cela permet de mieux connaitre ses sentiments profonds.
Méditer permet de se libérer d’un sentiment parasite.
Permet de travailler sur ses pensées irrationnelles.
Visualiser sa respiration.
Visualiser ses douleurs, même si pour certains d’entres vous elles sont présentes au quotidien.
Méditer se conjugue avec Relaxer.
Mieux se connaître, c’est mieux connaître ceux qui nous entourent.
Respirer profondément, oxygéner la moindre de vos cellules.
Profitez de ces moments de pose, ils sont à vous et rien qu’à vous.
Prenez le temps, la chasse au Stress est ouverte …

Apprendre à Méditer:

Choisissez un lieu approprié, c’est à dire un espace au calme, aéré, lumineux, … qui vous inspire la détente. gardez à l’esprit que ce lieu deviendra symbolique plus vous pratiquerez, ce sera Votre lieu privilégié … à Vous.
À cette étape, il vous reste à trouver un siège, car la meilleure posture est assise.

Ce peut être au sol ou une chaise, voire un fauteuil, à dossier droit, vous pouvez également vous installer allongé pourquoi pas… le but n’est pas de s’endormir… la séance durera en moyenne 15 à 30 minutes et si la Méditation est un outil redoutable contre l’insomnie, il reste un formidable adjuvent de l’éveil 🙂

Se préparer:

Mangez et hydratez vous légèrement.
Seul c’est bien, mais en groupe , c’est mieux 🙂
Bougie, encens, musique, diffuseur de HE, … vous pouvez utiliser tout ce qui vous appaise.
Abstenez vous de fumer avant une séance, ou de consommer tout excitant.

Entrée en matière :

Vous êtes installés le plus confortablement, le dos bien droit, assis sur le sol un coussin sous les fesses ou sur une chaise, fermez les yeux et posez vos mains sur vos genoux.
Concentrez vous sur votre respiration, inspirez en gonflant votre abdoment, votre diaphragme doit se dilater à son maximum et inversement.

Ne faites pas de pose entre inspiration et expiration, fluide, .. l’oxygène entre … le gaz carbonique … sort.
Visualisez le sommet de votre crâne, à la racine des cheveux (pour ceux qui en ont 🙂 détendez progressivement les muscles du front, des paupières, des joues, de la mâchoire, de la langue.

Détendez le cou, les épaules, les bras, les mains, le bout des doigts.

Détendez le torse (thorax), le diaphragme, l’abdomen, le ventre, le bassin, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles, les pieds, jusqu’au bout des doigts de pieds.

Pause

Maintenant que vous avez fait “l’inventaire de votre corps”, que votre respiration est fluide, régulière, que vous êtes détendu (e), ajoutez et formulez dans votre esprit les mots : “SO” et “HUM” le son doit être grave… (l’inverse de aigu).

Chaque mouvement de respiration est ponctué par “SO” et “HUM” que ce soit en inspirant ou expirant, il n’y a pas d’ordre, laissez aller … Portez votre attention sur votre respiration, ne cherchez pas à retenir vos pensées qui affluent … revenez sur votre respiration “SO” – “HUM” … seule compte la Vie qui entre en vous, l’oxygène vous nourrit puis le gaz carbonique, le résidu de cette transformation, qui sort … réflexe naturel … Inspiration : ce qui entre vous appartient, vous nourrit, Expiration : ce qui doit sortir ne vous appartient plus…

Tout est basé sur le “lâcher prise”, libérer l’esprit de l’emprise de la conscience, mettre son mental au point 0, neutre. Pour vous y aider, vous pouvez imaginer une lumière apaisante, qui monte de la terre en direction du ciel, qui réchauffe à son passage, qui réconforte … calme.

Continuez 10 minutes, puis commencez à “revenir” en bougeant vos mains, vos doigts de pieds, lentement, comme les ailes d’un papillon… imaginez une chrysalide qui va donner naissance à un papillon … il émerge de son cocon de soie … avec légèreté, … volupté, …

Prenez une grande respiration, ouvrez les yeux … tout doucement.

Dans la deuxième partie, nous allons explorer la Visualisation, qui est une autre manière de renouer avec notre moi intérieur, ce qui va nous permettre d’obtenir toutes les informations sur nous même et sur notre situation et ainsi provoquer des changements positifs.

A suivre …

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

1 thought on “la Méditation, une forme de guérison.

  1. Bonjour,
    La méditation est très bonne, effectivement, toutefois, pour arriver plus facilement à cet état de méditation il me semble que le passage obligé est la respiration profonde et la relaxation.
    Cette dernière est d’ailleurs plébicitée par le docteur David Servan Schreiber dans sons dernier livre sur la protection contre le cancer.
    Beaucoup de maladies, stress, etc.. pourraient être évitées par une alimentaiton saine et la pratique de la relaxation, méditation ou yoga. Il est bien dommage que les médecins ne les prescrivent pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.