12/15/2018

Les 13 desserts de Noël

Les 13 desserts de Noël

La coutume des treize desserts est assez ancienne.
On dit qu’elle pourrait avoir pris naissance parmi les membres du “Cremascle”, une association marseillaise de la fin du XIX siècle. Quelle que soit l’origine de cette tradition, Les 13 desserts symbolisent, au moment de la Cène, Jésus entouré de ses 12 apôtres.
Plusieurs associations d’Aix en Provence ont déposé en 1998, une « liste officielle » pour essayer de mettre tout le monde d’accord.
Cependant cette tradition est très ancienne, et les coutumes varient selon les villes et les villages et ce que l’on peut trouver au marché de Noël.
Pâtisserie
 
– pompe à l’huile (ou le gibassié ou la fougasse à Arles). La « poumpo » est à base de fleur de farine, d’huile d’olive, d’eau de fleur d’oranger et de cassonnade.
Peuvent figurer également : la galette au lait parfumée au fenouil et au cumin, les croquants aux amandes, les biscotins d’Aix, les oreillettes, les gâteaux aux pignons de pains, les tartes dans le Comtat, les ganses à Arles, les bugnes dans le Queyras.
Confiseries
– Nougat blanc aux amandes (mais aussi aux noisettes, pignons ou pistaches).
– Nougat noir. au miel et aux amandesde Provence
– Cédrats confits (agrume originaire d’Asie de la famille du citron, principalement cultivé en Corse, dont le fruit de 10 à 12 cm de diamètre est ovoïde avec une peau verruqueuse).
– Pâte de coing (ou confiture de coing avec des fruits au moût de raisin).
On peut aussi servir des calissons d’Aix, des melons confits (ou d’autres fruits confits d’Apt), des papillotes, de la confiture de pastèque.
Fruits secs

 

Ils sont appelés « li pachichoi », les mendiants, en rappel aux ordres religieux et à la couleur des robes portées par ces ordres mendiants :
– noix. Elles représentent l’ordre des  Augustins. On peut également mettre des noisettes.
– amandes. Elles représentent l’ordre des Carmes.
– figues sèches. On les fait sécher après les avoir enfilées sur un fil et suspendues pour les consommer l’hiver. Elles représentent l’ordre des Franciscains. une noix ou une amande piquée dans une figue s’appelle le nougat du capucin
– raisins secs. Comme pour les figues, les raisins frais sont suspendus dans les greniers jusqu’à Noël. Ils représentent l’ordre des Dominicains).
Fruits frais

 

– Poires d’hiver.
– Pommes.
– Oranges (« lis arange ») et/ou mandarines, clémentines.
– Dattes. « li dàti » sur le noyau desquelles on trouve le « O » que l’Enfant Jésus aurait prononcé » en voyant ce fruit pendant la fuite en Égypte. On peut les farcir de pâte d’amande.
Peuvent également partie de la liste : du raisin blanc (variété « servan » qui est un raisin de fin de saison qui se conserve bien), des prunes de Brignoles (ou des pruneaux), le melon de Noël (le vert dit « Verdau » ou le jaune).
On retrouve aussi des fruits locaux comme les arbouses et les sorbes.
Ces desserts sont servis avec du vin cuit, « lou vin « kiue », qui fait référence au vin du Christ, mais également avec du ratafia de cerises et de carthagène.
Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.