10/16/2018

Le BitCoin, vers un désastre environnemental ?

Vous avez surement entendu parler ce mois-ci, et à plusieurs reprise du Bitcoin.

Il faut dire que cette monnaie virtuelle, qui attise aussi bien la convoitise que le rejet, est à la une de toutes les infos.

Le Bitcoin qui se présente comme une monnaie alternative au système bancaire mondial a connu des envolées spectaculaires. Si aujourd’hui, après une chute suivie d’une légère stabilisation, il y a eu des fortunes colossales englouties dans les méandres des serveurs informatiques.

Mais au-delà de toutes ces tractations financières, le Bitcoin risque d’entrainer un désastre énergétique et environnemental sans précédent.

Plus le Bitcoin que l’on classe comme une cryptomonnaie, prendra de l’influence sur les modes de paiement, plus les dégâts environnementaux seront importants.

Cela demande une petite explication.

Pour sécuriser les échanges de Bitcoin, tout un protocole doit se dérouler.
Des milliers d’ordinateurs vérifient toute la chaine de codage dès qu’une transaction est émise.
De plus, le Bitcoin doit être miné pour valider ces opérations financières. Cela veut dire que d’autres opérations qui enregistrent et vérifient ces transactions doivent impérativement se faire pour valider ces échanges.

Il en découle annuellement une consommation électrique supérieure à celle d’une centaine de pays. L’énergie demandée pour le minage du Bitcoin est telle que l’on commence à frôler le désastre écologique par toute cette énergie électrique gâchée.

Et plus le Bitcoin prend de l’ampleur, plus la puissance de calcul demandée augmente, et donc la consommation énergétique aussi …

Digiconomist.net, qui fournit des analyses approfondies sur le Bitcoin estime que la consommation d’électricité atteindra l’équivalent de la consommation annuelle actuelle du Monde entier courant 2020.

 

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.