07/21/2018

Les métiers « verts » ont le vent en poupe

Les métiers dit verts

A l’heure de la préservation de la nature, du respect de l’environnement et des économies d’énergie, en bref où l’écologie est à l’honneur, les métiers dit « verts » ont le vent en poupe et sont surtout en pleine expansion !
Mais quels sont ces métiers « verts » ?

Bien sur, les premiers métiers auxquels nous pensons spontanément comme les emplois dans les forêts, ceux concernant les parcs naturels par exemple ne sont qu’une minorité (à peine 6%).
Mais il existe beaucoup d’autres métiers « verts », certes moins glamour mais tout aussi utiles.
En fait ce sont les entreprises industrielles qui recrutent dans des domaines aussi divers que :

– La prévention et le traitement des pollutions et des nuisances dans lesquels on trouve des emplois comme ceux liés à l’eau et aux déchets, mais aussi la recherche de technologies permettant de réduire les nuisances des entreprises, à travers une prise en compte en amont, comme l’éco-conception.

– L’aménagement du territoire et du cadre de vie qui concernent la construction des infrastructures ou l’entretien des espaces verts ou la gestion d’un environnement de plus en plus urbain et anthropisé.

– La protection de l’Homme, l’hygiène et la sécurité où de nombreux emplois sont créés dans le domaine sanitaire, la protection contre la radioactivité ou l’amiante, le suivi de la qualité de l’air ou des aliments.

– La gestion sociétale de l’environnement qui regroupe les emplois liés à la sensibilisation, l’éducation à l’environnement, mais aussi le droit et le conseil environnemental. On retrouve aujourd’hui avec la mise en place des politiques globales de développement durable des acteurs (Agenda 21, RSE…) des emplois associant sensibilisation, management de projet et entrées plus techniques…

Les gros secteurs d’embauche concernent la gestion des eaux usées et des déchets et totalisent à eux seuls 75% des offres d’emploi. Mais les emplois concernant l’énergie (électricien photovoltaïque, écotoxicologue, hydrobiologiste…..) ne demandent pas de super diplômes mais un bon métier de base comme plombier, animateur, chauffagiste complété par une formation spécialisée en cours du soir ou par formation continue.

Dommage donc que ce secteur d’avenir et qui en pleine demande de suscite pas plus de vocations !

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

1 thought on “Les métiers « verts » ont le vent en poupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.