Fleur de l'arbuste de Cajeput.

Huile essentielle de Cajeput

Guide des Huiles Essentielles

Le cajeput est un arbuste qui fait partie de la famille des myrtacées, son écorce est blanche et effritable.

L’huile essentielle que l’on tire de ses feuilles et bourgeons est proche de celle de l’Arbre à thé et plus spécifiquement du Niaouli avec lequel il partage des vertus expectorante, mucolytique et assainissante des voies respiratoires. Produite en Asie du Sud-Est, et tout particulièrement au Vietnam, l’huile essentielle de Melaleuca leucadendron cajuputii fut de tout temps très utilisée pour ses vertus médicinales, on la retrouve notamment dans la composition du Baume du Tigre.

  • Nom commun : Cajeput, cajeput vrai, cajeputier
  • Nom latin : Melaleuca leucadendron cajuputii
  • Famille botanique : Myrtacées
  • Partie distillée : Feuille
  • Origine (pays où la plante est cultivée) : Vietnam, Indonésie
  • Modes d’utilisation privilégiés : voie cutanée, voie interne, voie respiratoire

Propriété de l’huile essentielle de Cajeput

  • Anticatarrhale, expectorante : le 1,8-cinéole stimule les glandes à mucine et l’activité ciliomotrice de la muqueuse de l’arbre respiratoire,il présente des propriétés expectorantes et mucolytiques. En effet, cette huile essentielle accélère la sécrétion et l’écoulement du mucus puis favorise son expulsion du nez, des bronches ou de la trachée sous forme d’écoulements ou de toux.
  • Antivirale, antifongique : le 1,8-cinéole est un bon antiviral, surtout s’il est couplé avec des alcools monoterpéniques comme c’est le cas ici, puisque l’huile essentielle de Cajeput contient de l’alpha terpinéol. Le limonène est fongicide sur Aspergillus niger (L.) et Penicillium digitatum.
  • Radioprotectrice : certains composants de cette huile essentielle ont une action protectrice contre le rayonnement ionisant.
  • Astringente et tonique cutanée (1,8-cinéole) : cette huile essentielle raffermit la peau, resserre les pores, consolide les gerçures, colmate les petites blessures et contracte les petits vaisseaux.
  • Antibactérienne : le 1,8-cinéole, les pinènes et l’alpha terpinéol ont des propriétés bactéricides pulmonaires, urinaires et intestinales. Le 1,8-cinéole est actif sur Staphylococcus aureus. L’alpha terpinéol est un alcool monoterpénique ; ces molécules ont une action anti-infectieuse marquée et efficace.
  • Décongestionnante veineuse, phlébotonique : cette huile essentielle augmente la tonicité des parois veineuses, elle favorise donc une meilleure circulation du sang.

Quelques exemples d’utilisation :

Bronchite, grippe, infections ORL et respiratoire, laryngite, rhinopharyngite, sinusite : diluer dans une huile végétale pour masser le haut du dos et la voûte plantaire. Par voie interne après consultation d’un spécialiste.
Ampoule, herpès labial, acné, brûlure, eczéma, démangeaison, psoriasis, mycose : 1 goutte diluée dans une huile végétale en application sur la zone à traiter.
Jambes lourdes : diluer dans une huile végétale pour masser les jambes en partant du bas.

Avertissement :

A utiliser uniquement en usage externe et dilué dans une base végétale. Certains composés naturels contenus dans cette huile essentielle peuvent présenter un risque d’allergie chez certaines personnes sensibles (limonène, linalol). Par précaution, faites un test d’application dans le pli du coude 24h avant de l’utiliser.

Elle est déconseillée aux personnes prédisposées à l’asthme et interdite aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 5 ans. Le Cajeput étant une huile stimulante, évitez de l’utiliser le soir.

Partager c'est aimer !

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.