06/25/2018

Remèdes de grand-mère


Les indémodables!

Par SOAD BENKIRANE, Ph.D. Biochimiste et Naturothérapeute

www.methodedalak.com
www.arganat.net

Article paru également dans le magazine Mieux-Être n° 16.

Les remèdes de grand-mères peuvent faire sourire, avec condescendance parfois.

Pourtant, de plus en plus, on y revient.

Votre énergie

En attendant un rendez-vous ou d’aller à l’urgence, ces ‘trucs’ anciens peuvent soulager, soigner des petits bobos ou parer, momentanément, à une situation de crise… et s’avérer utiles sans avoir recours immédiatement à une médication plus lourde.

Cet article a pour but de remettre en contexte une ‘pharmacopée’ populaire et recenser quelques remèdes simples fabriqués à partir de produits naturels et accessibles, selon des recettes empiriques anciennes, transmises de génération en génération – recettes qui du reste sont à l’origine de nombreux produits pharmaceutiques sur nos tablettes aujourd’hui.

Mise en garde : Il ne s’agit en aucun cas de dictionnaire médical.
Nous recommandons à nos lecteurs d’éviter toute automédication et de recourir à des spécialistes de la médecine pour tout symptôme alarmant.

COMMENT ÇA MARCHE?

Les sceptiques vont tout de suite invoquer l’effet placebo.
Mais lorsque ça marche avec les bébés, les animaux et les plantes qui ne sont pas ‘manipulables’, on peut se questionner…
Bien qu’on n’ait toujours pas trouvé d’explications scientifiques pour la plupart d’entre eux, certains remèdes de grand-mère se sont avérés – et restent – efficaces.

C’est aussi le cas de certains produits pharmaceutiques actuels. L’aspirine*, par exemple, qui fonctionne efficacement à plusieurs niveaux, demeure à date un véritable casse-tête pour les chercheurs.
*Composée en partie d’acide salicylique extrait à partir de saule et de reine des prés ou spirée, que l’on synthétise industriellement depuis 1859.

UN POINT DE VUE ORIGINAL!

Jeremy Narby* a fait une découverte surprenante lors de ses recherches sur les médecines de tribus dites ‘primitives’.

Il a constaté que sous transe, des guérisseurs savaient exactement, non seulement quelle plante utiliser pour la guérison, mais aussi quelle partie de la plante et dans quelles conditions l’utiliser (période de cueillette, traitement de la plante, posologie).

Jeremy Narby en a conclue que ces guérisseurs ‘entraient en résonance’ avec l’ADN de la plante pour recevoir ces informations précises!

LES PRODUITS VEDETTE

Ce sont en général des produits simples présents dans notre quotidien: l’argile, le sel de mer, les algues, les plantes aromatiques, les plantes potagères, les écorces, les huiles végétales, les graisses animales, les produits de l’abeille (miel, cire, gelée royale), des graines, le kéfir, etc.

L’ouverture des marchés a rendu accessibles les produits d’origines les plus lointaines, implantant toutes sortes de magasins exotiques au Québec.

PROPRIÉTÉS THÉRAPEUTIQUES DE QUELQUES PRODUITS

  • ARGILES : effet absorbant, adsorbant, antiseptique, cicatrisant, anti-acnéique, anti-inflammatoire, bactériostatique, fongistatique, hémostatique, excellent re-minéralisant pour les dents et les os, calme et cicatrise les ulcères.
  • AIL anti-infectieux interne (voies respiratoires) et externe, anti-parasite, prévient le rhume et la grippe, stabilisateur de la tension artérielle, etc.
  • OIGNON antioxydant, antihistaminique, protège du ‘mauvais cholestérol’ (LDL), antiseptique, cicatrisant, antirhumatismal, diurétique puissant, expectorant, digestif, hypoglycémiant, vermifuge, antalgique, stimulant général, etc.
    * Pour ne pas pleurer en coupant l’oignon, le mettre au congélateur 5mn avant.
  • CITRON puissant antioxydant, source naturelle de vitamine C, antiseptique, antipyrétique, anti-grippe, diurétique, reminéralisant, accélère l’élimination des toxines, tonique veineux. L’écorce est tonique, carminative. Les semences sont fébrifuges.
  • CHOU (pommé, brocolis, chou-fleur, de Bruxelles…) anti-oxydant puissant, anti-anémie, anti-fatigue, anti-allergène, contribueraient à la prévention de certains cancers (glucosinolates) et de problèmes intestinaux, hépatiques, pulmonaires.

PLANTES AROMATIQUES

  • LAVANDE : anti-inflammatoire, anti-septique, analgésique, régénérescence cellulaire;
  • ROMARIN : revitalisant, tonique de la peau et des yeux, antibactérien, antioxydant;
  • ORIGAN ET THYM : anti-septique, active la circulation, anti-inflammatoire, digestif;
  • THÉ VERT DE CHINE tonique, draineur général, anti-oxydant, anti-inflammatoire.

LE SAVIEZ-VOUS?

Bien que naturels, l’utilisation de ces produits n’est pas toujours d’une innocuité totale.
En effet, certains produits naturels sont incompatibles entre eux ou avec certains médicaments.

Option Consommateurs* a conçu un livret précieux à ce sujet, où sont répertoriés 24 produits naturels très populaires au Québec, avec leur effets secondaires et leurs interactions médicamenteuses.

Voici quelques exemples tirés de ce fascicule :

• L’ail est contre-indiqué en cas d’irritation gastro-intestinale, de dysfonctionnement de la thyroïde.
De plus il augmente l’effet des anti-coagulants et des antiplaquettaires (Coumadin) et diminue l’effet de certains médicaments contre le VIH (Fortovase, Invirase).

• L’échinacée est contre-indiquée en cas d’asthme, de dysfonctionnement du système immunitaire, en usage prolongé (plus de 8 semaines)

• Le Millepertuis, déconseillé en cas de dépression grave ou de grossesse, entre autres… Les interactions médicamenteuses sont très nombreuses. Augmentation de l’effet de nombreux antidépresseurs (Prozac, Norpramin, Tofranil, Celexa, …), etc.

• L’huile d’onagre, contre indiquée en cas d’épilepsie ou de schizophrénie, présente une incidence accrue de crises d’épilepsie en cas de prise d’anti-convulsifs ou d’anti-psychotiques pour traiter la schizophrénie.

QUELQUES REMÈDES D’ICI ET D’AILLEURS

Rappel : Consulter un spécialiste de la santé dès que possible.

Certains de ces remèdes sont des recettes de famille inédites que je tiens de ma mère et que j ai expérimentées. Il existe par ailleurs de nombreux sites bien documentés avec des remèdes naturels et des conseils :

www.remedesdegrandmere.com,

www.homeophyto.com,

www.phyto-sante.com ,

www.chezmarie.nuxit.net,

www.remede.grand.mere.free.fr ,

www.creapharma.ch , etc …

• bronchite, écraser 2 gousses d’ail, rajouter une pointe de couteau de gingembre en poudre, mélanger le tout avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Avaler le mélange et se couvrir pour transpirer. Au lever, prendre une cuillère à soupe d’huile d’olive à jeun.

• brûlure : en attendant d’arriver aux urgences, casser un œuf, récupérer le blanc et en mettre à profusion, pendant 10 à 30mn sur la partie brûlée (la formation de cloque qui a pour but d’éloigner la partie menacée du reste du corps n’est plus nécessaire puisque l’ovalbumine, macro protéine de l’oeuf, nourrit et apaise la partie brûlée de l’extérieur. La cicatrisation s’en trouve souvent accélérée).

• crevasses dans les pieds ou les mains : mélanger à feu doux graisse d’ours ou cire d’abeille fondue (une demi tasse) et l’huile d’olive (une tasse). Ajouter 10 gouttes d’essence de lavande une fois le mélange tiédi. Enduire les talons ou les mains desséchés, recouvrir (optionnel) d’une chaussette ou d’un gant et garder toute la nuit. Si besoin est, recommencer une ou deux nuits de suite. Pour l’entretien des pieds et des mains desséchés, préparer un pot de ce mélange, le conserver au réfrigérateur et en mettre une fois par semaine, la nuit.

• digestion difficile : infusion* pendant 10mn d’une cuillère à soupe d’origan, feu éteint. Boire tiède ou froid.

• douleurs abdominales dues au froid couper en deux une tête d’ail, la ramollir dans de l’huile d’olive sur le feu et l‘utiliser comme un suppositoire. Se couvrir et se reposer.

• douleurs prémenstruelles, décoction* de cannelle (écorce rugueuse ou une cuillère à café de poudre) et rajouter une poignée de camomille à la fin pour infuser. Sucrer avec du miel si nécessaire.

• entorse : préparer un cataplasme d’argile froid ou tiède en mélangeant 1 tasse d’argile verte concassée avec 1 tasse d’eau. Laisser ramollir 30mn jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Étaler une couche de 1cm environ en débordant autour de l’entorse. Recouvrir avec une feuille de chou (nervure centrale enlevée) et entourer le tout de plastique alimentaire ou d’une gaze. Changer quand l’argile est chaude ou après 1heure. L’enlever immédiatement si inconfort.

• furoncle : prendre une tranche de citron frais et frotter le furoncle naissant jusqu’à ce que ça pique. Coller ensuite une tranche de citron sur le furoncle avec un sparadrap et la changer toutes les 2 heures. Si le furoncle est avancé, alterner cataplasme d’argile additionné de citron et rondelles de citrons pour le vider et l’aseptiser.

• hémorroïdes externes : prendre 2 feuilles de chou vert ou rouge, enlever la nervure centrale, blanchir (plonger 4 minutes dans l eau bouillante). Appliquer les feuilles de chou en cataplasme. Mettre une protection pour la culotte. Changer aux 4 heures, et en garder un pour la nuit.

• insomnie : préparer une infusion de verveine séchée et la boire 30mn avant d’aller dormir. On peut y ajouter de la camomille ou du tilleul.

• mauvaise haleine : mâcher un clou de girofle ou un grain de café. Faire des gargarismes avec de l’eau salée. Se brosser la langue en se lavant les dents.

• rage de dents : mâcher des feuilles de marguerite ou clous de girofle ou étaler avec un coton tige de l’huile essentielle de girofle ou de noix de muscade (attention aux brûlures de la gencive!) Ça calme mais ne guérit pas; la visite chez le dentiste est nécessaire.

• tension artérielle élevée : infusion de 3 feuilles de citronnier fraîches dans 1litre d’eau. Boire toute la journée, tiède ou froid (feuilles de citronniers disponibles dans les magasins d alimentation asiatiques). Contrôle médical indispensable.

• Verrues : casser la feuille d’un figuier (on en trouve dans la communauté italienne) et enduire les verrues du suc blanc. Recommencer 3 fois par jour pendant 2 à 3 jours.

Autre remède : broyer une fleur de souci officinal et enduire la verrue de la pâte obtenue en la recouvrant d’un carré de plastique alimentaire. Laisser 30mn et recommencer une fois par jour pendant une semaine. La teinture mère de calendula est plus simple à utiliser. L’appliquer alors 4 fois par jour en la laissant sécher.

*Décoction pour les racines, écorces et graines. On laisse bouillir 20mn à 45mn les produits pour les filtrer ensuite.
**Infusion pour les feuilles et les fleurs. On fait chauffer l’eau et quand elle bout, on rajoute les feuilles, on éteint le feu, on recouvre la casserole et on laisse infuser 10 à 15mn.

Pour en savoir plus :

  • Le serpent cosmique, l’ADN et les origines du savoir de Jeremy Narby, ed. Georg
  • L’argile qui guérit: Mémento de médecine naturelle de Raymond Dextreit
  • Un mélange parfois risqué. Fascicule réalisé par Claire Harvey – Option Consommateurs
    http://www.option-consommateurs.org/documents/principal/fr/File/psn_repertoire_fr_600208.pdf
  • Les indémodables!

    Par SOAD BENKIRANE, Ph.D. Biochimiste et Naturothérapeute

    www.methodedalak.com
    www.arganat.net

    Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

2 thoughts on “Remèdes de grand-mère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.