12/10/2018

Mais qu’est-ce que la solution hydro-alcoolique ?

mains-produitAvec l’arrivée de la pandémie de Grippe H1N1 on retrouve la bonne habitude de se laver très régulièrement les mains maintes fois dans la journée.

Habitude très importantes pour éviter toutes sortes de maladies, pour éliminer les bactéries et les différentes marques rivalisent d’ingéniosité pour mettre en avant leurs différentes solutions hydro-alcooliques.

Mais laquelle choisir ??

Tout d’abord sachez qu’il existe 3 types de lavages de mains :
– le lavage simple à l’eau et au savon qui élimine 90% des bactéries,
– le lavage des mains avec un savon antiseptique,
– le lavage par friction avec une solution hydro-alcoolique (S.H.A) qui elle élimine jusqu’à 99.99 % de la flore contaminante.

En déplacement ou en voyage, il n’est pas toujours possible d’avoir de l’eau (non contaminée) sous la main et le recours aux solutions hydro-alcooliques est alors obligatoire. D’une efficacité redoutable non seulement sur la flore inhabituelle mais également sur la flore commensale (habituelle), ces gels hydroalcooliques rendent de grands services dans l’hygiène des mains. La plupart sont non seulement bactéricides mais aussi virucides et/ou levuricides.

Le virus de la grippe est un virus dit “enveloppé” ce qui le rend particulièrement fragile dans le milieu extérieur et sensible aux détergents. Les solutions hydroalcooliques sont particulièrement efficaces pour inactiver le virus sur les mains ou sur les surfaces et objets (il existe des lingettes imprégnées pour assainir les objets). Le virus de la grippe ne résiste pas à l’alcool.

L’alcool est le composant majeur des solutions hydro alcooliques, il est actif sur le virus de la grippe à partir d’une concentration de 30% (on le trouve sous forme d’éthanol, de propanolol). Son spectre d’action est maximal pour des concentrations de 60 à 90%. Sa rapidité d’action est remarquable et le séchage est rapide.

La plupart du temps un autre principe actif antiseptique non alcoolique y est associé ce qui permet de prolonger la durée d’action et d’élargir le spectre.
Les solutions hydroalcooliques peuvent entraîner un dessèchement et une irritation de la peau, les laboratoires s’efforcent d’ajouter des composants adoucissants pour pallier à cet effet indésirable (aloe vera, glycérine, panthénol…)

Un bon produit doit au moins répondre aux normes de bactéricidie NF EN 1040 et de levuricidie (NF EN 1275). Il n’existe pas encore de norme européenne pour la virucidie mais deux normes françaises NF T 72-180 et NF EN 14 476.

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.