06/25/2018

Pensée du jour

Cher(E)s Ami(E)s,

Par cette journée immobile où tout semble prêt pour l’hiver, je sens un coeur qui frétille imperceptiblement au fin fond de cette terre agacée mais patiente…

Partagée entre cette immobilité et ce coeur qui frétille et veut communiquer, je me décide à vous écrire.
A vrai dire, il fallait que j’écrive un message sous forme de lettre ouverte pour annoncer les prochaines activités de la méthode Dalak… mais je traîne depuis une semaine…comme s’il y avait plus important.

Et de fait, comme la plupart d’entre nous, je ressens les transformations profondes qui s’opèrent dans nos consciences, dans notre environnement, dans notre quotidien… un état ou tout est à la fois vertigineusement rapide à l’intérieur et figé en apparence.

Aussi, je veux partager avec vous quelques unes de mes prises de conscience, des réflexions et interrogations…. c’est ça qui m’ allume…et accessoirement vous pourrez ouvrir les attachés si une activité vous intéresse (pour les personnes au Québec)…
Voila, comme ca vient, ce que j aimerai vous dire dans ces moments de transformation:

– rappelez vous aussi souvent que possible que vous n’êtes pas seul(E), que vous êtes vous même toute une ‘equipe’*, connectée elle même à des milliards d’autres équipes – toutes dans la bienfaisante main de Dieu…

– que si on s’éloigne de la tapisserie qu’est notre quotidien, on est capable de voir la perfection de l’ensemble sans être assailli par les nombreuses imperfections, les petits fils qui dépassent de partout quand on a le nez dessus…

– que la nuit, notre conscience, notre corps connaissant et notre coeur puissant, le visible et l’invisible, tout travaille pour nous, pour notre épanouissement, pour notre intégrité, pour notre libération, pour être dans la vie sereinement, ce qui risque bien de nous arriver pour peu qu’on arrête de résister et de nous débattre…

– que la peur est toujours en référence au passé ou à un futur hypothétique, jamais par rapport au présent… alors qu’on passe notre vie à polluer notre présent avec la peur, la peur d’être aimé, la peur d’être heureux, la peur de réussir, la peur de vivre…car tout cela risque de finir un jour!

Mais la plus grande peur reste celle de notre pouvoir personnel: une patate chaude entre les mains… quoi faire avec? eh oui, notre pouvoir personnel accepté signifie bien des croyances envolées, l’éclatement de structures bien établies, étouffantes certes, mais tellement familières et qui occupent une si grande place… comment remplir ce vide sidéral?

Alors tous les prétextes sont bons: j’ ai peur de faire mal avec mon pouvoir (non-non-non, pas avec ce type de pouvoir !)
– j’ai peur de prendre la grosse tête (non-non-non, on est bien plus enraciné!)
– j’ai peur d’être puni (eh oui, la force des mémoires antérieures… mais rien qui les justifie dans notre présent)
– que nos relations sont généralement contaminées par la peur (toujours elle!), la culpabilité, la colère, la rage, le sentiment d’injustice, d’impuissance, de solitude, l’incapacité d’exprimer nos vrais besoins, de s’exprimer tout court…

Nos croyances limitantes sont puissantes! et nourrissent ces situations en les biaisant de plus en plus…
Notre mental cherche à donner raison à tout prix à ces croyances devenues des vérités absolues pour nous… imaginez les dégâts…
Comment sortir de ce cercle infernal, faire silence dans notre tête?
Comment retrouver harmonie et liberté dans notre vie?
Etre présent à nous, à nos émotions, aux autres?

Je n’ai pas LA réponse. Elle est en chacun de nous.

Je proposerai quelques trucs qui m’ont aidée.
Tout d’abord de s’enraciner aussi souvent que possible ( avec la technique qui vous inspire le mieux) pour remettre le mental à sa place.
Il est sensé nous servir, non nous asservir.

Donc 1ère étape: enlever les lunettes du mental.
Ensuite oser regarder sans ces lunettes notre puissante beauté (OUI!),
l’accepter, l’honorer et la partager.

On est en mesure alors de reconnaître et intégrer dans notre quotidien nos différentes facettes, les différents membres de notre Équipe Personnelle, l’enfant joyeux, libre et connaissant, le guerrier calme et puissant, le guérisseur inspiré, l’artiste illimité, l’homme ou la femme dans sa sensualité sacrée…

On peut même aller jusqu’à réhabiliter l’Ombre, cette partie de nous même que nous avions jugée inacceptable et rejetée – et qui s’est vengée en créant l’auto sabotage dans notre vie.

En la réhabilitant, l’Ombre est capable de nous sortir périodiquement de nos zones de confort et de repousser plus loin nos limites.

J’ai toujours été émerveillée par la perfection physiologique de notre corps en tant que scientifique.

Je suis maintenant infiniment reconnaissante à son intelligence, à sa sensibilité précise et à son intégrité.

‘Le corps est intelligent. Il reconnaît les modes de pensée et les comportements qui ne nous conviennent pas et quand nous ne l’écoutons pas, il sait comment se faire entendre: il ne répond plus, il trébuche puis il bloque.
Il envoie plusieurs signaux qu’il est sage d’écouter…’.

Lorsque j’ai réalisé (à 10 ans) que le corps ne triche pas, qu’il exprime l’essentiel et qu’il est en symbiose totale avec notre pensée, j’ai compris que toucher le corps est un moyen puissant d’accéder à l’âme.

C’est ce qui m’a amenée à créer la méthode Dalak.

J’ai fait 2 observations pendant plusieurs années:

1 – Le corps mémorise les émotions, les accumule et les cristallise en noeuds qui vont engendrer malaises, tensions puis maladies.
2 – Nous oublions notre capacité à nous connecter à l’énergie illimitée du cosmos… faisant de nous des voleurs d’énergie… avec tout le magistral drame (power trip) que cela peut générer.

Il est possible, de notre droit et de notre devoir, par cette méthode et par bien d’autres, de ré-habiter notre corps, de nous reconnecter à nos multiples dons-facettes, de stimuler notre pouvoir d’auto-guérison et de créativité, de nous libérer de peurs, croyances, dépendances, rôles…

Cessons de ré-agir pour agir, pour nous ré-approprier notre pouvoir personnel, pour notre bien être et celui de notre environnement.

Je vous écris car je sais que vous êtes à la construction – chacun à sa façon – d’une vie harmonieuse, digne, libre, utile, juste, enthousiaste.
Je me sens privilégiée de vous connaître. Nous sommes tous le reflet les uns des autres 🙂

Avec amour, dans l’intégrité et la lumière,

Soad

On enseigne ce que l’on a besoin d’apprendre…

PS Equipe personnelle et Croyances – définitions et explications sur le site www.methodedalak.com

_____________________________
Dre Soad Benkirane
Tel 514 941-6955
soadbenkirane@gmail.com
www.methodedalak.com
www.arganat.net

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.