07/21/2018

FRUIT D’OR NOMMÉ CITRON


CITRON OU LA PANACÉE UNIVERSELLE?

Par Soad Benkirane, Biochimiste et Naturothérapeute

Le citron, omniprésent dans notre quotidien, n’a pas fini de nous étonner, que ce soit par son histoire ou ses vertus innombrables dans des domaines très variés (santé, cuisine, cosmétique, entretien ménager, etc.)

ORIGINE DU CITRONNIER

Le citronnier nous vient de la Chine (Himalaya), après avoir traversé l’Inde et la Perse et que les Arabes l’aient introduit en Europe puis en Afrique du Nord à la fin du 12ème siècle seulement!

LES MILLE ET UNE FACETTES DU CITRONNIER

Tout dans cet arbre est utilisable – que ce soit les feuilles, les fleurs, les fruits (pulpe, peau, zest) et même le bois.
Le citron jouit depuis toujours d’un statut particulier. Il est utilisé dans des rituels religieux (bouddhiques, hébraïques…). Il a permis un mode de communication sécurisé (encre invisible). Il a sauvé bien des vies (marins et esclaves atteints de scorbut). C’est la clef de recettes de parfums jalousement gardées. Il rehausse notre cuisine tout en la rendant plus saine. C’est l’ami de la ménagère (il fait briller cuivre et marbre, enlève les taches d’encre et de rouille, éloigne les insectes…) et des fétards (atténue la migraine et la gueule de bois…). Il protège et parfume notre corps, notre nourriture et notre environnement. Chaque siècle lui a attribué des vertus nouvelles que la technologie scientifique actuelle confirme.

LA CHIMIE DU CITRON ET SES BIENFAITS

Ne sont présentés que les éléments actifs qui intéressent la cosmétique et la santé. La composition moyenne dépend de l’espèce du citronnier, du mode de culture et de la pluviométrie de la région. Pour 1 litre de jus frais, on peut avoir:
14 à 18 g d’acide citrique
0.8 à 0.15 g d’acide malique
40 à 50 mg de vitamine C (acide ascorbique)
90 unités internationales de vitamines A et Béta-carotène (provitamine A)
Traces de vitamines B1, B2 et B3 ou P, P.
Sels minéraux et oligo-éléments Ca, Na, Mn, P, Si, Cu, Mn

La richesse du citron en vitamine C et en acides de fruits en fait un cosmétique inégalé pour tonifier et adoucir la peau, pour éclaircir le teint.

Ses nombreux minéraux permettent à la fois de reminéraliser l’organisme et de l’alcaliniser pour le détoxiquer en cas d’acidité excessive avec une puissante action anti-oxydante. De plus, son action antiseptique est un atout majeur tant au niveau cosmétique que médical et culinaire.

LE SAVIEZ-VOUS?

Bien que le citron soit très acide au goût, les radicaux anioniques qu’il contient sont rapidement oxydés et transformés en gaz carbonique, en carbonates basiques de sodium etc., se comportant en fait comme un alcalinisant faible!


LE CITRON ET NOTRE BEAUTÉ

Compte tenu de ces précieuses propriétés, le citron s’avère efficace dans le traitement contre l’acné, les gerçures des mains et des pieds, les ongles cassants, les taches de rousseur, les verrues, les pellicules, les rougeurs, la cellulite, les aphtes, la mauvaise haleine, les dents déchaussées…

Il contribue aussi à atténuer des problèmes circulatoires, digestifs, nerveux…
L’huile essentielle de citron*, obtenue à partir de zeste pressé à froid (il faut environ 3000 citrons pour un kilo d’essence de citron), entre dans la composition de nombreux parfums et produits de beauté qu’elle rehausse de son parfum délicat et vivifiant. Elle a à la fois un effet hydratant, tonifiant, purifiant et émollient.

ATTENTION AUX EXCÈS ET AUX CHIMIQUES!

Si le citron a des vertus prouvées, il est important de ne pas en abuser.
Un citron pris au long de la journée suffit ordinairement, à condition toutefois qu’il soit sans pesticides ni engrais synthétiques et lavé correctement avant d’être consommé.

Par ailleurs, l’acide citrique, isolé du citron ou synthétique, n’a pas la valeur nutritive et médicinale du jus de citron complet. Or il est utilisé comme additif alimentaire – conservateur et ‘améliorateur’ de goût – dans de nombreux produits (confitures, liqueurs, vins…).

*Ne pas confondre l’huile essentielle de citron (zeste) avec l’huile essentielle de petit grain obtenue par distillation des feuilles-fleurs-tiges de citrus.

“La beauté des paresseuses” de Anita Naik. Éditions Marabout

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.