Fleurs d’une belle floraison de camomille romaine.

Huile essentielle de Camomille Romaine

Guide des Huiles Essentielles

La camomille romaine est une plante herbacée de la famille des Astéracées.

Elle est employée en usage culinaire, mais aussi sur le plan médicinal (en tisane notamment) et en cosmétique. On la confond fréquemment avec deux autres plantes médicinales qui lui ressemblent et qui sont appelés aussi localement « camomille » : la camomille allemande Matricaria recutita et la grande camomille Tanacetum parthenium.

L’huile essentielle de Camomille Romaine est très douce et fait donc partie des huiles essentielles particulièrement adaptées aux bébés et aux femmes enceintes. Elle agit favorablement sur le système nerveux, favorise le sommeil, mais elle est aussi calmante pour le système digestif, anti-inflammatoire, bactéricide. C’est un antistress et un cicatrisant.

  • Nom commun : Camomille romaine, Camomille noble
  • Nom latin : Chamaemelum nobile, Anthenmnis nobilis
  • Famille botanique : Astéracées
  • Partie distillée : Herbe fleurie
  • Origine (pays où la plante est cultivée) : France, Belgique, Afrique du Nord
  • Modes d’utilisation privilégiés : voie cutanée, voie respiratoire, voie interne

Calmante, relaxante (esters monoterpéniques) : l’huile essentielle de Camomille Romaine (ou Noble) calme le stress et les angoisses de raisons diverses. Elle favorise également l’endormissement et la qualité du sommeil.

Antispasmodique puissante (esters monoterpéniques) : l’huile essentielle de Camomille Romaine (ou Noble) atténue les spasmes musculaires et nerveux.

Anti-inflammatoire : les esters monoterpéniques ont une action anti-inflammatoire par hyperémie, c’est-à-dire par un renforcement local du flux sanguin. L’huile essentielle de Camomille Romaine est donc efficace contre les inflammations cutanées.

Antalgique (esters monoterpéniques) : l’huile essentielle de Camomille Romaine atténue les douleurs et les névralgies.

Quelques exemples d’utilisation

  • Pour le traitement des douleurs : diluer une goutte d’huile essentielle avec quatre gouttes d’une huile végétale, puis appliquer et masser la zone concernée.
  • Crise d’asthme d’origine nerveuse : 1 goutte pure sur le plexus solaire à renouveler tous les quarts d’heure pendant une crise.
  • Troubles de l’endormissement : 1 goutte sous la plante de chaque pied ou le long de la colonne vertébrale avant d’aller dormir
  • Pour les troubles endocriniens : diluer une goutte d’huile essentielle avec quatre gouttes d’une huile végétale, masser le haut du dos.
  • Pour les troubles digestifs : diluer avec une huile végétale, puis masser le ventre.
  • Pour les troubles gynécologiques (ménopause, règles douloureuses) : diluer dans une huile végétale et masser le bas ventre.
  • Pour les bienfaits respiratoires : diluer avec une huile végétale, masser le haut du dos.

Avertissement :

Elle peut s’utiliser chez les femmes enceintes (de plus de 5 mois de grossesse), allaitantes, ainsi que chez les enfants à partir de 12 mois, par voie cutanée. Attention toutefois aux personnes épileptiques. Veillez aussi à ne pas sur-doser, cela pourrait provoquer vertiges et somnolences.

Partager c'est aimer !

Tagged