Santé

Chloroquine, traitement controversée contre le coronavirus

De par le monde des dizaines de laboratoires tentent de mettre au point un vaccin contre le coronavirus. Les approches sont diverses, et permettent donc d’explorer de nombreuses voies possibles sans s’enfermer dans sur un unique protocole.

Qu’est-ce que la chloroquine ?

La chloroquine est une molécule surtout utilisée comme composant dans un médicament antipaludique. C’est avec cette molécule, mais plus précisément avec l’hydroxychloroquine, que le Docteur Didier Raoult expérimente des essais thérapeutiques sur des personnes atteintes du Covid-19.

Pourquoi l’utilisation de la chloroquine est-elle critiquée ?

Comme de très nombreuses molécules entrant dans la fabrication de médicaments, il peut y avoir des contres indications légères ou sévères par les effets secondaires induits. Dans le cas de la chloroquine, les effets indésirables sont d’ordre cardiologique.

Alors bien sûr ce n’est pas à prendre à la légère, mais cette molécule a déjà été prescrite à des milliers de patients, avant que l’on ne parle du coronavirus.
La chloroquine a été donnée dans le cas d’antipaludique, comme on l’a déjà dit, mais aussi dans le cas d’un lupus par exemple, qui est une maladie chronique auto-immune.

Un traitement en évaluation dans plusieurs pays

Suites aux essais du docteur Raoult de l‘Institut Méditerranée Infection, des laboratoires israéliens et américains, se sont engagées dans cette voie. Pourtant en France, quelques médecins pensent que l’on n’en sait pas assez sur cette molécule, et donc des risques potentiels qui en découleraient suite à son utilisation.

Ce sont des propos incompréhensibles, car si l’on veut en savoir plus il faut tester, évaluer, et donc administrer la chloroquine à certains patients. Si aucune étude clinique n’est faite, on ne pourra pas savoir si c’est une bonne ou mauvaise voie. On va vers les 25000 morts du coronavirus et il faut agir.

Visualisation des dommages créés par le Covid-19

On savait que cette infection détruisait les poumons. Maintenant avec cette vidéo qui est une modélisation en 3D d’un scanner d’un patient atteint du coronavirus, on visualise mieux l’ampleur des dégâts. Cette vidéo a été réalisée par l’hôpital universitaire George Washington.

La radiologie de ce patient a montré qu’il était tellement infecté (de couleur jaune dans la vidéo), que de l’aider à respirer avec une machine ne suffisait plus. Il a fallu procéder à une oxygénation extracorporelle. L’oxygénation extracorporelle, consiste à retirer le sang du corps, pour lui injecter de l’oxygène. Ensuite le sang est réinjecté dans le corps.

Modélisation d’un scanner des poumons d’une personne atteinte du coronavirus.

Les patients qui guérissent

Lorsque vous avez du faire un séjour à l’hôpital suite à des problèmes respiratoires par ce que vous avez été infecté par le Covid-19 vous pouvez en sortir guéri. Hélas pour certains cela ne s’arrête pas là. Même si le virus à disparu, les dégâts qu’il a pu causer dans les poumons sont irréversibles.

Il se peut donc que bien qu’en ayant été soignées, de grosses difficultés respiratoires soient ressenties sur le long terme, c’est à dire toute votre vie.

Qui est Didier Raoult ?

Didier Raoult est un infectiologue, expert des maladies infectieuses tropicales. Il prône la chloroquine face au coronavirus qui ferait baisser significativement la charge virale, faisant baisser de ce la contagion au virus.
Grand prix Inserm en 2010 pour l’ensemble de ses travaux, il dirige l’Institut Universitaire Méditerranée Infection à Marseille.


Photographie Radiologie pulmonaire infectée © Catherine L-Prod

Partager c'est aimer !

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.